23 février 2016

Classe ouvrière… ou travailleurs fragmentés ? João Bernardo

(Les intertitres ont été ajoutés par nos soins. Ni patrie ni frontières) On lit et on entend dire très souvent que la classe ouvrière n’existerait plus. Cela semble être la thèse la plus courante. Certains vont jusqu’à affirmer que les travailleurs eux-mêmes n’auraient plus de raisons d’exister, parce que le colossal essor de la productivité suscité par la technologie électronique permettrait de s’en passer définitivement. Aujourd’hui, le travail, comme tout le reste, serait devenu virtuel. Mais les marchands de nouveautés,... [Lire la suite]